Les mouvements littéraires

Un mouvement littéraire, qu’est-ce que c’est ?

Un mouvement littéraire, c’est un ensemble d’artistes et d’œuvres qui ont des similitudes quant au style, aux thèmes abordés. Par exemple, le mouvement du réalisme propose des descriptions longues et précises (style) de problèmes du quotidien tels que l’argent, le travail (thèmes).

Les mouvements littéraires n’ont pas de dates fixes. On peut situer leur début à la première œuvre qui s’est distinguée des autres en son temps. Cependant, il y a souvent des débats pour savoir quelle est cette œuvre, et la première œuvre n’est souvent pas la plus représentative du mouvement. Par exemple, Les Rêveries du promeneur solitaire (Rousseau, 1782) pressent le romantisme, si bien qu’on le considère parfois comme la première œuvre du mouvement en France, mais René (Chateaubriand, 1802) l’incarne bien mieux.

Un mouvement littéraire ne commence pas pile quand celui d’avant se termine. Différents mouvements peuvent cohabiter que ce soit le temps d’une transition ou sur plusieurs décennies. Par exemple, le XIXe siècle en a connu beaucoup (romantisme, Parnasse, réalisme, naturalisme, fantastique, symbolisme, science-fiction, décadentisme…), et plusieurs de ces mouvements se sont développés les uns en même temps que les autres ! Certains auteurs s’exercent dans plusieurs mouvements.

> La Pléiade (1549-environ 1570)

> Le baroque (environ 1560-1650)

> Le classicisme (environ 1650-1715, mort de Louis XIV)

> Les Lumières (1715-1789, Révolution française) et le roman libertin

> Le romantisme (environ 1790-1860)

> Le réalisme (environ 1830-1890) et le naturalisme

> Le fantastique (environ 1830-1900)

> Le Parnasse (environ 1840-1890)

> Le symbolisme (1857, publication des Fleurs du Mal – environ 1900)

> Romantisme, Parnasse, symbolisme : et Baudelaire, dans tout ça ?

> L’absurde (environ 1930-1960)

> Le Nouveau Roman (environ 1950-1990)